L’association sénégalaise de défense des consommateurs est contre l’augmentation des frais de transferts par les prestataires. Ces derniers ont, en effet, décidé d’instituer leur propre barème de frais. Dans un communiqué, Me Massokhna Kane demande à l’État d’empêcher cette « délinquance économique ».

« La violente réaction des prestataires-intermédiaires de transferts d’argent qui ont décidé d’instituer leur propre barème de frais en plus des coûts actuels est surprenante et inacceptable », condamneDans l’association dans le communiqué.

Me Massokhna Kane et Cie demandent donc aux prestataires de « se ressaisir et de trouver les moyens de s’adapter à cette compétition des tarifs ». Sans quoi, il demande aux consommateurs de « boycotter ces intermédiaires et de s’efforcer à faire leurs transferts directement dans les seuls points de service des opérateurs en attendant que l’État ramène ces prestataires à la raison ».