Affaire Yaya Dia et Ousmane Kane: le ministère de la justice demande une enquête

La Magistrature a été secouée, cette semaine, des accusations aux allures d’invectives entre le juge Yaya Amadou Dia et le président de la Cour d’Appel de Kaolack, Ousmane Kane. Après ces épisodes qui ont ému plus d’un, c’est le le ministère de la Justice qui monte au créneau, pour prendre en main ce dossier.

Déjà, selon des informations obtenues Emedia, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, a saisi l’Inspection générale de l’Administration et de la Justice (IGAJ), « à l’effet de diligenter immédiatement une enquête exhaustive sur les faits allégués et de dresser un rapport dans les plus brefs délais, dans le souci de tirer au clair cette affaire pour la sauvegarde de la crédibilité de l’institution judiciaire. »

Mécontent de s’être vu adressé une demande d’explication, le juge Yaya Amadou Dia avait répliqué une lettre incendiaire dans laquelle il accusait son supérieur hiérarchique, le juge Ousmane Kane, d’avoir commis plusieurs irrégularités d’une gravité certaine, dans la conduite des dossiers soumis à la Cour d’Appel de Kaolack. Il l’accusait, exemple, d’avoir fait libérer un condamné à perpétuité pour crime et barbarie.

Moins de 24 heures plus tard, ce dernier répondait par une autre lettre de démenti, documents à l’appui, dénonçant le manque de professionnalisme de son accusateur.

Le geste fair-play de Sadio Mané envers un joueur de Stuttgart devient viral

Sadio Mané fait encore parler de lui. Un geste classe qui a fini de faire le tour du Web. Hier samedi, à l’occasion de la rencontre amicale Liverpool vs Stuttgart, l’international sénégalais a apporté son aide à un joueur du club allemand blessé en l’accompagnant à sortir de la pelouse.

Un petit geste, mais très apprécié les internautes.

Sadio Mané fait encore parler de lui. Un geste classe qui a fini de faire le tour du Web. Hier samedi, à l’occasion de la rencontre amicale Liverpool vs Stuttgart, l’international sénégalais a apporté son aide à un joueur du club allemand blessé en l’accompagnant à sortir de la pelouse.

Un petit geste, mais très apprécié les internautes

Mali : IBK ne veut pas retourner au pouvoir

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta ne veut plus revenir aux affaires et rejette le schéma de la Cedeao qui exige son rétablissement dans ses fonctions de Président de la République.

Rupture…

La rupture devrait entraîner une nouvelle Élection Présidentielle à laquelle je ne participerai pas. Je suis sensible à l’attention que mes pairs n’ont cessé de porter à mon pays depuis quelque temps . Sans rentrer dans les détails du Coup de Force Militaire, j’ai toujours dit qu’on est Président, on n’est jamais un bon Président, car la voix des peuples porte plus loin que nos capacités d’actions“, a fait savoir IBK au Médiateur de la Cedeao, Goodkuck Jonathan qui a pu lui rendre visite au Camp Soundjata de Kati où lui et son PM Boubou Cissé sont en résidence surveillée, rapporte Malijet.

Dignité…

D’après IBK, il ne reste qu’à un Chef d’État l’Honneur et la Dignité, sa décision est donc prise en toute conscience et liberté : il renonce à ses fonctions de Président de la République. Et que nul ne fasse violence sur le Peuple Malien afin de satisfaire des ambitions autres que les actes clairement posés mes soins.

Reconnaissant…

Je ne retournerai pas aux affaires, même pas pour une seconde. Toutefois, je vous suis reconnaissant, Je vous remercie“, ajoute IBK. D’après la même source, le président malien cherche un pays où se soigner et demande la libération de ses propres détenus à Kati. Il dit être le seul responsable devant l’histoire de ce qu’on reproche mais rejette la responsabilité des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020.