Lors de sa déclaration de presse, jeudi dernier, Ousmane Sonko a indiqué qu’il ne déférerait pas à une convocation du juge d’instruction, Mamadou Seck qu’il récuse, tout comme Samba Sall, doyen des juges, et Serigne Bassirou Gueye, procureur de la République.

Me Babou rectifie Sonko

Pour Me Abdoulaye Babou, le leader de Pastef ne peut pas les récuser. L’avocat précise qu’un mis en cause ne peut pas choisir les magistrats qui doivent statuer sur son dossier.

“Je suis formel, on ne peut pas récuser un magistrat. Même si la procédure de récusation existe, c’est une procédure extrêmement compliquée et qui se règle au niveau de la Cour suprême. Il n’a aucune chance de pouvoir récuser ces juges “, renseigne Me Babou. “C’est un coup de bluff, de propagande politique. Cela n’a rien, absolument rien de juridique. C’est une procédure qui n’a aucune chance de prospérer”, note-t–il.

Immunité levée

A noter que l’immunité parlementaire dont Ousmane Sonko se prévalait a été levée hier vendredi, par ses collègues députés.