La diva de la musique sénégalaise est sortie de son silence pour faire des confidences au sujet de l’argent. La chanteuse en digne égérie de la banlieue (Yeumbeul) parle de son rapport avec l ’argent…

A quoi sert l’argent pour vous ?

A chacun son habitude, à chacun son éducation. Ce qu’on m’a appris, c’est que l’argent ne protège pas contre la mort, mais permet d’éviter la honte. L’argent permet d’acheter des biens et de la nourriture. L’argent ne doit pas être gardé dans un coffre à vie. Quand on l’a, on doit satisfaire nos besoins avec et ceux de notre famille. Au besoin, on doit aider les plus démunis. Je ne supporte pas de voir, les gens dans la pauvreté. C’est la raison pour laquelle, j’assiste les personnes autour de moi.

Ces pièces d’argent : fif-teen, double, 5F, 10F …ça vous rappelle quoi ?

A notre temps, avec fifteen ça nous permettait d’acheter des bonbons, mais également, il y avait des bonbons qu’on pouvait avoir avec double. Avec 05 francs et 10 francs on pouvait également se payer des bon-bons :« Menthe ». Les bonbons de 05 francs étaient sous forme de petites boules. Avec cette pièce, on pouvait aussi acheter des chewing-gums qu’on appelait en Wolof «Chingom Dadji Nguaanm ».

Quelle est votre première grosse somme d’argent dans la vie ?

Ma première grosse somme d’argent, c’était entre 15 et 16 millions de francs.

Et quand avez-vous eu votre premier million ?

Mon premier million, je l’ai eu en 2000, l’année où j’ai sorti mon premier album.

La folie dépensière de votre vie que vous regrettez ?

De toute ma vie, je n’ai fait aucune dépense que j’ai regrettée.

By admin