Le quotidien Libération révèle de nouveaux éléments dans l’enquête sur l’affaire du bébé mort calciné à la clinique des Madeleines.

L’enquête confirme la négligence criminelle de la clinique dont le responsable moral et cinq agents sont dans le collimateur de la justice.

Dès sa naissance, le bébé de sexe féminin, avait une jaunisse. C’est ainsi qu’il a été mis sous photothérapie afin de réduire le taux de bilirubine.

Mais, le nouveau-né a été oublié pendant trop longtemps sous les rayons ultra-violets et dans l’indifférence totale.

En effet, l’autopsie révèle que le nourrisson est mort d’une asphyxie doublée de plusieurs brulures au niveau du corps.

By Jaques