Confidences : « J’ai un problème, je ne peux pas résister au s*xe »

« J’ai 25 ans et je travaille dans une société de sécurité informatique en tant que responsable technique. Je n’ai pas à me plaindre car je n’ai jamais chômé. Aussitôt que j’ai obtenu mon diplôme, j’ai eu un stage à l’issue duquel j’ai eu d’un CDD de 6 mois puis d’un contrat d’embauche. Je sais que je suis plutôt brillante car durant tout mon circuit scolaire, je ne suis jamais sortie des 3 premiers de ma classe si je n’avais pas été la première.

Sans vouloir me vanter, je suis belle, très belle je devrais dire mais j’ai un faible : je ne peux pas résister au s**e. Quand j’étais jeune, je ne sortais jamais de chez moi que pour aller à l’école. Du coup, je ne connaissais pas grand-chose jusqu’au jour où j’ai faisais ma formation.

J’ai rencontré un homme. Quand il m’a dragué, j’ai dit oui immédiatement puisqu’avec tout ce qu’il avait dit, je n’avais pas grand-chose à lui riposter.

Au premier rendez-vous, il a enlevé tous mes habits et m’a fait l’amour. J’étais tellement dépassée que je n’avais pas pu bouger. Donc, je l’ai laissé faire même si ça me faisait très mal.

Je voulais le repousser pour lui faire comprendre que j’étais une fille bien éduquée, mais je n’ai pas pu…je n’ai jamais pu.
A la fin, il me faisait l’amour au moins 3 fois semaine, car c’était devenu une habitude. Lui avait désormais compris que quand je me déplaçais, c’était pour qu’il me baise.
Après on avait rompu parce qu’il avait été affecté dans les régions. Je ne pouvais plus avoir ma « ration » comme il le fallait.

Maintenant je suis devenue quelqu’une d’autre et des fois, j’ai de gros soucis. Les hommes hésitent à me draguer. Et quand je dis oui, c’est comme s’ils ont peur de me toucher. C’est comme s’ils me voient comme un « meuble », juste bon pour le plaisir des yeux et je ne peux pas faire les premiers pas.

Souvent, je me masturbe presque chaque nuit car j’ai personne pour me faire l’amour comme je le voudrais. J’essaie d’être le plus aimable possible, histoire d’ouvrir les portes.

Mon dernier mec, il n’a même pas eu l’audace de me toucher quand je suis allée lui rendre visite, juste un b****r sur ma bouche, en me demandant de choisir dans quel restaurant je veux qu’il m’emmène.

J’avais envie de lui dire que je n’étais pas là pour mon ventre, mais plutôt pour mon bas-ventre ».


Après on est resté deux jours sans aucun contact, puis il a insisté pour que je repasse. Et quand je suis repassée, il m’a encore fait l’amour.

Prière des deux rakkas à Saint-Louis : le khalife général des Mourides prend une importante décision

La prière annuelle des deux rakkas qui se déroulait en mis septembre à Saint-Louis, a été annulée cette année sous l’ordre du khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké.

C’est l’ instance chargée de l’organisation de cette cérémonie de la prière des deux rakkas qui en a fait l’annonce.

« Sur le ndigeul du khalife Général des Mourides, pour éviter la propagation de la pandémie de la covid-19 et pour respecter les mesures barrières édictées le ministère de la santé en évitant tout rassemblement, les activités du Magal des deux rakkas 2020, avec l’agrément de l’imam du kurel des deux rakkas Serigne Mame Mor Mbacké, se limitent à la lecture de kamiles (exemplaires) de Coran dans les Daaras de Saint-Louis », lit-on sur dans le rapport de Serigne Ameth Fall, le président du Kourel des deux rakkas de Saint-Louis.

Toutefois, il a fait un appel à tous les mourides d’augmenter la lecture du Saint Coran le jour du 05 Septembre pour commémorer l’événement, rapporte Igfm.

Confidences de Fatou Laobé : “Mon premier million, je l’ai eu en…”

La diva de la musique sénégalaise est sortie de son silence pour faire des confidences au sujet de l’argent. La chanteuse en digne égérie de la banlieue (Yeumbeul) parle de son rapport avec l ’argent…

A quoi sert l’argent pour vous ?

A chacun son habitude, à chacun son éducation. Ce qu’on m’a appris, c’est que l’argent ne protège pas contre la mort, mais permet d’éviter la honte. L’argent permet d’acheter des biens et de la nourriture. L’argent ne doit pas être gardé dans un coffre à vie. Quand on l’a, on doit satisfaire nos besoins avec et ceux de notre famille. Au besoin, on doit aider les plus démunis. Je ne supporte pas de voir, les gens dans la pauvreté. C’est la raison pour laquelle, j’assiste les personnes autour de moi.

Ces pièces d’argent : fif-teen, double, 5F, 10F …ça vous rappelle quoi ?

A notre temps, avec fifteen ça nous permettait d’acheter des bonbons, mais également, il y avait des bonbons qu’on pouvait avoir avec double. Avec 05 francs et 10 francs on pouvait également se payer des bon-bons :« Menthe ». Les bonbons de 05 francs étaient sous forme de petites boules. Avec cette pièce, on pouvait aussi acheter des chewing-gums qu’on appelait en Wolof «Chingom Dadji Nguaanm ».

Quelle est votre première grosse somme d’argent dans la vie ?

Ma première grosse somme d’argent, c’était entre 15 et 16 millions de francs.

Et quand avez-vous eu votre premier million ?

Mon premier million, je l’ai eu en 2000, l’année où j’ai sorti mon premier album.

La folie dépensière de votre vie que vous regrettez ?

De toute ma vie, je n’ai fait aucune dépense que j’ai regrettée.

Gabon : Un sénégalais sauvagement tué

C’est une bien triste nouvelle qui nous vient du Gabon. En effet, un compatriote du nom de Harouna Sidy Sy a été tué des cambrioleurs.

«Il avait fermé sa boutique. Mais un voisin l’a supplié de lui vendre quelque chose. Puis, 4 personnes l’ont attaqué. Ils avaient des machettes et des couteaux. Il a été poignardé au niveau du ventre. Un coup de  machette lui a fendu la tête. Il avait été grièvement blessé», explique Elhadj Malick Ndiaye, secrétaire général des sénégalais du Gabon.

Transféré au bloc au bloc opératoire, il y rendra l’âme. Le procureur a automatiquement activé la brigade de recherche et la police judiciaire. La nuit, 3 agresseurs ont été arrêtés. Et ce matin le 4ème a été interpellé.

El Hadj Malick Ndiaye demande aux autorités diplomatiques de suivre l’affaire pour qu’elle ne reste pas impunie. Il a confié à nos confrères de la Rfm que le président de leur association a contacté l’ambassadeur du Sénégal au Gabon pour l’en informer, lui et l’attaché militaire le colonel Gora Mbaye.

IGFM

Chaleur, pluies, orages.. : Les prévisions de l’Anacim

Un temps relativement stable devrait s’installer sur le territoire national durant les prochaines 24 heures, indique l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM).

La chaleur va persister sur l’ensemble du territoire. Toutefois, des pluies faibles pourraient être enregistrées endroits dans les régions sud et les localités proches du littoral de cette partie du pays. La chaleur va persister sur l’ensemble du territoire, avec des températures qui oscilleront entre 35 et 41°C à l’intérieur du territoire et 29 et 34°C sur le littoral.

Les visibilités s’annoncent ‘’généralement bonnes’’. Les vents dominants seront d’ouest à sud-ouest et d’intensité faible à modérée.