Mercato : Koulibaly à City, Naples n’a pas dit son dernier mot

Le président de Naples, Aurelio Di Laurentiis, s’est à nouveau prononcé sur le transfert de Kalidou Koulibaly à Manchester City.

Napoli n’a toujours pas reçu d’offre acceptable pour Kalidou Koulibaly, selon le président du club. Koulibaly est une option pour City, qui cherche à renforcer son secteur défensif après l’arrivée de 41 millions de livres sterling de Nathan Ake de Bournemouth relégué.

Cependant, City et Naples ne sont pas encore parvenus à un accord pour le défenseur sénégalais, malgré certaines rumeurs en Italie selon lesquelles Koulibaly était sur le point de rejoindre les Bleus. Dans le passé, le président de Naples, Aurelio Di Laurentiis, avait déclaré qu’il ne vendrait son défenseur que si une offre de 100 millions d’euros (90 millions de livres sterling) était reçue.

Naples n’a pas encore trouvé ce prix et selon manchestereveningnews, Manchester City va continuer les négociations pour recruter le défenseur sénégalais. Di Laurentiis a été cité comme offrant une nouvelle mise à jour sur Koulibaly, affirmant que le club conservera le joueur à moins que le club reçoit une «  offre intéressante  ».

wiwsport.com

Gabon : Un sénégalais sauvagement tué

C’est une bien triste nouvelle qui nous vient du Gabon. En effet, un compatriote du nom de Harouna Sidy Sy a été tué des cambrioleurs.

«Il avait fermé sa boutique. Mais un voisin l’a supplié de lui vendre quelque chose. Puis, 4 personnes l’ont attaqué. Ils avaient des machettes et des couteaux. Il a été poignardé au niveau du ventre. Un coup de  machette lui a fendu la tête. Il avait été grièvement blessé», explique Elhadj Malick Ndiaye, secrétaire général des sénégalais du Gabon.

Transféré au bloc au bloc opératoire, il y rendra l’âme. Le procureur a automatiquement activé la brigade de recherche et la police judiciaire. La nuit, 3 agresseurs ont été arrêtés. Et ce matin le 4ème a été interpellé.

El Hadj Malick Ndiaye demande aux autorités diplomatiques de suivre l’affaire pour qu’elle ne reste pas impunie. Il a confié à nos confrères de la Rfm que le président de leur association a contacté l’ambassadeur du Sénégal au Gabon pour l’en informer, lui et l’attaché militaire le colonel Gora Mbaye.

IGFM

Magouilles et corruptions dans la magistrature : La Réaction chaude de Birahim Seck

 Cette semaine, l’actualité a été marquée des accusations de magouilles et de corruptions entre magistrats. Ce qui a intrigué, voire outré l’opinion. Coordonnateur du forum civil, Birahim Seck tape sur la table: l’affaire doit être tirée au clair, réclame-t-il.

« Si un citoyen autre qu’un magistrat avait tenu des propos aussi graves que ceux attribués au juge Yaya Amadou Dia sur un autre juge (Ousmane Kane), il serait bon pour la prison. L’impunité doit être bannie partout surtout dans la magistrature.

Une enquête sérieuse et diligente doit être ouverte. Les juges Dia et Kane doivent être entendus la justice. Il s’agit là d’accusations d’une gravité extrême qui n’honorent pas la magistrature et ne rassurent guère le citoyen.

La justice doit impérativement connaître de cette affaire et qu’elle ne soit pas étouffée

Il n’est pas question que les citoyens soient distraits des échanges épistolaires dans l’espace public. La justice doit impérativement connaître de cette affaire et qu’elle ne soit pas étouffée une « enquête » interne commode .

Si l’impunité sur les faits en question s’empare définitivement de la justice, la société s’effondre et s’en est fini de l’Etat et de la nation. »

IGFM

Chaleur, pluies, orages.. : Les prévisions de l’Anacim

Un temps relativement stable devrait s’installer sur le territoire national durant les prochaines 24 heures, indique l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM).

La chaleur va persister sur l’ensemble du territoire. Toutefois, des pluies faibles pourraient être enregistrées endroits dans les régions sud et les localités proches du littoral de cette partie du pays. La chaleur va persister sur l’ensemble du territoire, avec des températures qui oscilleront entre 35 et 41°C à l’intérieur du territoire et 29 et 34°C sur le littoral.

Les visibilités s’annoncent ‘’généralement bonnes’’. Les vents dominants seront d’ouest à sud-ouest et d’intensité faible à modérée.

MALI : Me El Hadji Diouf milite en faveur du retour de IBK au pouvoir

«Le coup d’État actuel au Mali n’est pas encore une réussite. Si les forces de la CEDEAO interviennent vite, ils peuvent installer le Président IBK élu démocratiquement des millions de maliens dans ses pouvoirs. Parce que personne ne doit pas s’aventurer à prendre les pouvoirs les armes»

Selon l’avocat, «la position de Macky Sall sur le Mali est erronée en ce sens qu’il a déclaré qu’il faut que ce pays soit sauvé sur le plan humanitaire. Et ce qui se passe au Mali est extrêmement grave qui risque de se retourner contre Macky, parce qu’il a laissé faire, contrairement à son intervention en Gambie. Macky Sall a commis une erreur a voulant chercher une porte de sortie pour les putschistes».

Me El Hadji Diouf, était l’invité de l’émission grand jury de la Rfm, de ce dimanche 23 août 2020.

Affaire Yaya Dia et Ousmane Kane: le ministère de la justice demande une enquête

La Magistrature a été secouée, cette semaine, des accusations aux allures d’invectives entre le juge Yaya Amadou Dia et le président de la Cour d’Appel de Kaolack, Ousmane Kane. Après ces épisodes qui ont ému plus d’un, c’est le le ministère de la Justice qui monte au créneau, pour prendre en main ce dossier.

Déjà, selon des informations obtenues Emedia, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, a saisi l’Inspection générale de l’Administration et de la Justice (IGAJ), « à l’effet de diligenter immédiatement une enquête exhaustive sur les faits allégués et de dresser un rapport dans les plus brefs délais, dans le souci de tirer au clair cette affaire pour la sauvegarde de la crédibilité de l’institution judiciaire. »

Mécontent de s’être vu adressé une demande d’explication, le juge Yaya Amadou Dia avait répliqué une lettre incendiaire dans laquelle il accusait son supérieur hiérarchique, le juge Ousmane Kane, d’avoir commis plusieurs irrégularités d’une gravité certaine, dans la conduite des dossiers soumis à la Cour d’Appel de Kaolack. Il l’accusait, exemple, d’avoir fait libérer un condamné à perpétuité pour crime et barbarie.

Moins de 24 heures plus tard, ce dernier répondait par une autre lettre de démenti, documents à l’appui, dénonçant le manque de professionnalisme de son accusateur.